juillet 23, 2012 · santé

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la transmission du VIH pourrait être limitée si les antirétroviraux sont mieux utilisés.

L’OMS recommande alors de se concentrer davantage sur le traitement des personnes infectée, le but étant de réduire le risque de transmission du VIH au sein des couples.

De plus, selon une étude, les antirétroviraux permettraient de diminuer de 96% la transmission du virus dans les couples où l’un des partenaires est séropositif.

Bref, si les antirétroviraux étaient délivrés à davatange de patients, il y aurait moins de nouveaux séropositifs.

Ecrit par